Le marché français représente 366 millions d’euros, soit – 2,5 % vs 2017, et répartit comme suit :
283 millions d’euros (représentant 147 millions de cartes vendues)
83 millions d’euros (emballage cadeaux).

Le marché de la carterie résiste malgré une conjoncture difficile.

CA de 37 millions pour la carte postale touristique, prix moyen 0,50€ = 74 millions d’unités.
Pendant la période estivale, la carte postale touristique représente environ 80% du volume annuel.

CA de 246 millions pour la carte de voeux, prix moyen 3,50€ = 70 millions d’unités.
La carte de voeux de fin d’année représente environ 28% du volume annuel, les 72% restants, représentant cartes fantaisies et voeux (fête, anniversaire, mariage, naissance, condoléances, retraite…), sont répartis sur toute l’année.

Si les Français ne sont pas les plus grands consommateurs de cartes de voeux en Europe, celles-ci restent le moyen le plus utilisé et le plus apprécié émotionnellement par ceux qui les écrivent et ceux qui les reçoivent.

Les fabricants mettent un point d’honneur à renouveler leurs collections chaque année.

Afin de satisfaire les nouvelles exigences de notre clientèle nous assistons à une montée en gamme des produits que ce soit au niveau des cartes postales ou cartes de voeux.

Sur ce secteur d’activité, le tissu économique est composé très majoritairement de PME réparties sur tout le territoire national.

Les circuits de distribution principaux des produits restent ceux des détaillants : spécialistes culturels (FNAC, Cultura), indépendants, spécialistes beaux-arts et loisirs créatifs, chaînes de magasins et grands magasins qui occupent la première place avec 47,5% des ventes.
La GSA assure quant à elle 23,5% des ventes, près des deux-tiers de cette activité revenant aux hypermarchés et un tiers aux autres points de ventes, supermarchés et magasins populaires.
Le circuit « autres distributeurs », qui regroupe les tabacs, kiosques, cafés-hôtels, magasins de souvenirs, musées et organismes caritatifs, réalise 22,5% des ventes, les fournituristes de bureau 4,5% et les superstores 2 % des ventes.

Les ménages constituent la principale clientèle des produits de la famille Carterie, les professionnels n’intervenant que ponctuellement en achetant des cartes de voeux en fin d’année.